Préserver le système actuel n’est pas compatible avec les limites planétaires

Préserver le système économique actuel n'est tout simplement pas compatible avec les limites planétaires. De ce point de vue, les Cop, telles qu'elles fonctionnent aujourd'hui, font fausse route.

Jacques Crahay, lors de la clôture de la ShiftingEconomy.Brussels Week, expliquait très justement que, dans le système économique actuel, il y a une prime au vice. Cette prime nous conduit à des situations où il est moins cher de prendre l’avion que le train. Dans le système économique actuel, celui qui essaie d’entreprendre de façon vertueuse est voué à rester à la marge du monde entrepreneurial alors qu’il devrait être un modèle à suivre”.

“Nous sommes convaincus que les entreprises se portent mieux quand elles se donnent une mission qui fait sens. Quand une entreprise se donne une mission contribuant au bien commun, cela rejaillit positivement sur l’état d’esprit et les performances de toutes les parties prenantes (collaborateurs, clients, fournisseurs, etc.)”.

Benoit Quittre avance l’idée de “trajectoire de transition” comme outil de pilotage des politiques de transition et de transformation des entreprises. “Cet outil permettrait, à chaque entreprise, d’évaluer ses impacts négatifs et de se fixer des objectifs pour les limiter. De cette façon, chaque entreprise serait amenée, en fonction de ses spécificités, à faire sa part de l’effort collectif et de le planifier."

Lire l'article en ligne 

Kaya, Support 3 décembre 2023
Partager cet article
Archiver
Kaya inaugure la Shifting Economy Week